Palette Naked On The Run Urban Decay 1Palette Naked On The Run Urban Decay 2

Coucou à tous ! Vous n’avez pas pu passer à côté de cette sortie sur la blogosphère tant on en parle : il s’agit de la sortie de la palette Naked On The Run de Urban Decay. Mais attention, il ne s’agit en aucun cas d’une « Naked 4 ». Cependant, je vois déjà certaines crier « quoiii ?! encore une Naked ?! » et je les comprends ! Urban Decay joue beaucoup trop sur le succès « naked » et le décline à toutes les sauces. Mais malheureusement ça marche. Moi-même je craque presque à chaque reprise. Mais c’est surtout pour la qualité des produits que je craque que pour le marketing « naked ». Mais bon, voyons ensemble si Urban Decay a réussi à ne pas tourner en rond !

Palette Naked On The Run Urban Decay 3Palette Naked On The Run Urban Decay 4

Naked On The Run : la palette de voyage de compet’

Commençons par le packaging ! La Naked On The Run se présente dans un boîtier carré métallisé. J’aime énormément ce packaging qui change des autres palettes Naked. Il est plus compact et plus original : j’aime beaucoup le graphisme sur le dessus dans les tons marrons.

Et lorsqu’on ouvre le boîtier, on y retrouve une palette hyper complète : des fards à paupières, un crayon, un mascara, un bronzer, un blush, un highlighter et un gloss. Que demander de plus franchement ?!

Palette Naked On The Run Urban Decay 5Palette Naked On The Run Urban Decay 6

Tout le nécessaire pour le maquillage des yeux

Commençons par les fards à paupières : la réputation et la qualité des fards Urban Decay est bien connue, ce sont d’excellents fards. Ils sont hyper pigmentés, se travaillent facilement, tiennent bien.

Dans la Naked On The Run, on retrouve 5 fards à paupières : des irisés, des satinés, des mattes, il y a de tout :

  • Dive : un rose métallisé avec de micro-paillettes dorées
  • Fix : un taupe clair matte
  • Resist : un taupe aux sous-tons violets métallisé
  • Dare : un marron matte
  • Stun : un bronze métallisé avec de micro paillettes dorées

Palette Naked On The Run Urban Decay 7

On retrouve ensuite un crayon 24/7 en teinte Stag qui est un très joli brun qui reste dans les tons de la palette. Ce joli brun permet de définir le ras-de-cils de manière moins « sévère » que du noir.

Palette Naked On The Run Urban Decay 8

Et enfin, on retrouve le mascara Perversion que j’adore. Depuis sa sortie, je n’utilise que lui. Il apporte du volume tout en allongeant les cils et le rendu est hyper noir. De vrais cils de biche !

Palette Naked On The Run Urban Decay 9Palette Naked On The Run Urban Decay 10

Un trio de poudres pour avoir bonne mine

Je dois avouer que comme ça, dans la palette, le bronzer et le blush peuvent faire peur. Mais que nenni, c’est une fausse impression.

Le bronzer peut sembler très orange dans le packaging. Le sera-t-il donc sur la peau ? Et bien non ! Le rendu reste naturel tout en réchauffant le teint.

Le blush peut sembler hyper rose barbie dans le packaging. Mais une fois appliquée (avec parcimonie bien évidemment), le rendu est très joli et il conviendra à pas mal de carnations.

Quant à l’highlighter, il est assez discret. Sa teinte « crème » satinée est idéale à utiliser au quotidien. On peut d’ailleurs aussi l’utiliser pour illuminer le coin interne de l’œil.

Palette Naked On The Run Urban Decay 11

Pour compléter le look : le gloss

Enfin, on retrouve le Naked Lipgloss en teinte Sesso. Bon, je dois avouer que les gloss, ce n’est pas vraiment mon truc. Donc c’est le produit qui m’emballe le moins dans cette palette. Mais bon, celui-ci n’est pas collant et assez pigmenté.

Pas mal tout ça, non ? Franchement, c’est la palette idéale à emporter de partout. La prochaine fois que je ferais ma valise, je saurais quoi emporter car elle est ultra complète !

Et vous, avez-vous craqué pour cette Naked On The Run ?

Publicités