Palette Naked Heat Urban Decay 1Palette Naked Heat Urban Decay 4

Coucou tout le monde ! S’il y a bien une palette qui a agitée toute la toile ces dernières semaines, c’est bel et bien la Naked Heat d’Urban Decay. Et j’avoue que moi la première, quand j’ai commencé à voir les visuels arriver, j’ai direct été fan et j’ai su que je me l’achèterai. Mais bon, à force de voir toutes ces palettes Naked sortir, on peut se demander si ce n’est pas celle de trop, si elle vaut vraiment le coup ? Parce qu’entre la Naked 1, la Naked 2, la Naked 3 (que je possède toutes, mais qui au début coûtaient seulement 40€ quoi…), la Naked Smoky, la Naked Basics 1, la Naked Basics 2, la Naked Ultimate Basics, on se demande ce que peut encore faire Urban Decay non ? Alors voyons ça ensemble !

Palette Naked Heat Urban Decay 2Palette Naked Heat Urban Decay 5

Côté packaging, je trouve qu’on a quand même un peu perdu l’esprit Naked. Il ne reste que la forme rectangulaire. Mais bon, il y a quand même du boulot de fait sur ce packaging que j’apprécie beaucoup.

Déjà, tout tourne autour du thème de la chaleur. La boîte a été pensé comme une boîte d’allumette. D’ailleurs, la boîte « glisse » sur le côté comme une boîte d’allumette pour l’ouvrir alors attention au risque de chute et donc de casse !

La palette en elle-même est un boîtier plastique très imposant, un peu lourd mais qui a l’air résistant. On est toujours dans cette idée de chaleur, d’allumettes avec des tons orangés sublimes.

Palette Naked Heat Urban Decay 3Palette Naked Heat Urban Decay 6

La texture de ces fards est très très chouette. Ils sont très veloutés, très crémeux et pas très poudreux. Du coup, il ne font pas particulièrement de chutes. Urban Decay c’est vraiment amélioré de ce côté-là je trouve, car les précédentes Naked sont bien plus poudreuses !

Du coup, tout cela combiné, cela donne des fards très agréables et faciles à travailler.

Palette Naked Heat Urban Decay 7Palette Naked Heat Urban Decay 8

Et puis si on me lance sur le sujet de la pigmentation, je vais m’enflammer. TOUS les fards sont très pigmentés, très opaques. Il n’y a vraiment pas de mauvaise surprise de ce côté-là. Et même les mattes, oui oui ! Je trouve que c’est la Naked la plus pigmentée !

Et bien évidemment, la tenue est très bonne du moment que l’on met une base. Je vous avoue ne pas avoir essayé sans, pour moi c’est un automatisme de mettre une base !

Palette Naked Heat Urban Decay 10

Cette palette est composée de 12 fards et tous sont « inédits ». Il n’y a donc aucune teinte qui se trouve dans une autre palette Urban Decay. Et ça, ça fait plaisir ! Et ce sont 12 teintes très chaudes ! Clairement, c’est pas la palette à acheter si vous n’aimez pas les tons chauds, orangés, prunes.

Palette Naked Heat Urban Decay 11

Ounce est un beige satiné.

Chaser est un beige un peu marronné matte.

Sauced est un marron moyen orangé matte.

Low Blow est un marron moyen matte.

Lumbre est un corail, rose gold métallisé.

He devil est un marron aux sous-tons rouges matte.

Palette Naked Heat Urban Decay 12

Dirty Talk est un cuivré avec des sous-tons orangés métallisé.

Scorched est un rose gold plus foncé métallisé.

Cayenne est marron foncé matte.

En Fuego est un prune matte.

Ashes est un violet/prune très foncé matte.

Ember est un prune pailleté/métallisé complètement dingue.

Palette Naked Heat Urban Decay 9

Et bien évidemment, on retrouve aussi un pinceau à l’intérieur de cette palette. C’est toujours le même genre de pinceau double-embout : un côté pour déposer le fard et l’autre pour estomper. Ces pinceaux Urban Decay sont plutôt pas mal. Mais je regrette le début des Naked où on avait carrément une petite Primer Potion quoi…

Et au final, on achète ou pas ?

Je crois que vous avez compris que personnellement, je suis fan de cette Naked Heat.

MAIS (car il y a un mais)… pour moi on n’est plus du tout dans le concept « Naked ». C’est-à-dire que les maquillages que l’on peut réaliser avec cette palette sont tout de même bien foncé, chargé au vu du peu de teintes claires et neutres.

Et surtout, ça peut être une palette « casse-gueule » si vous débutez dans le maquillage. Il faut avouer qu’il n’est pas forcément évident de se maquiller entièrement avec des tons aussi chauds.

Personnellement, je dirais que si vous êtes une collectionneuse, une accro au maquillage, foncez sur cette palette extrêmement réussie. Mais si vous débutez ou n’aimez pas les tons chauds, passez plutôt votre chemin !

Alors, qui a craqué pour la Naked Heat d’Urban Decay ? Qu’en pensez-vous ?

Publicités